Rechercher

Every day I look at the world from my window

Peindre, c’est toute ma vie, toute ma vie j’ai peint.


C’est mon mode d’expression, mon mode d’investigation.

J’aime observer, j’aime regarder et contempler le beau. Le beau est partout, dans tous ces petits riens de l’ordinaire. Tout est prétexte à l’inspiration et la création au quotidien. Prendre mon café le matin, voir le soleil se lever, sentir la pluie ou le soleil sur ma main, regarder mes chats dormir, prendre l’air, respirer, marcher dans la forêt, à la montagne. Voir la nature changer au fil des saisons. Je suis toujours en quête de nouvelles idées, j’aime écouter la musique, j’aime écouter les histoires, de ce que les gens me racontent, me rapportent, m’apportent. J’aime voyager, vagabonder, arpenter des rues dans la ville en zigzag, contempler l’architecture, imaginer, se perdre...



Ma peinture est liée à un lieu, une atmosphère, un souvenir ; je suis sensible à tout ce qui m’entoure.

Elle parle de mon biotope, ma vision, mon monde intérieur et imaginaire, mes ressentis du monde.

Elle parle de mes souhaits, mes espoirs, mes utopies... elle est une sorte de pêle-mêle pour réinventer le monde. Elle reflète ma vie et mes pensées, mes impressions, et ce qui se passe au jour le jour autour de moi.

Elle est langage de symboles, elle est liaison de ce qui est réel et ce qui est ressenti, trait d’union entre l’abstraction et la représentation.




Au départ il y a une idée, puis vient un travail en plusieurs couches de peinture, de collages de papiers collectionnés, des fragments du quotidien.



La couleur et les formes jouent un rôle essentiel, reflètent l’instant présent et me guident tout du long. Elle se réalise en plusieurs séquences, en plusieurs jours.


La maîtrise vient d’année en année. Ce que je recherche depuis toujours commence à se ressentir maintenant, le chemin se dessine. Le plaisir du geste toujours juste, la satisfaction de faire et d’inventer, une richesse d’expérience concrète. La peinture me rend heureuse.

Plusieurs idées se superposent, c’est un emboitement du temps qui passe, on y chemine comme dans un labyrinthe abstrait et symbolique, plus figuratif par moment.


Ma peinture est ma propre réalité, elle est depuis toujours colorée, idéaliste, fantaisiste, sensible et intuitive. Je voudrais donner envie, faire rêver, inciter pour enchanter la vie ! Quand une création est finie, je recommence, d’une toile à l’autre à l’infini.