Rechercher

La Patience des traces

Parly, la Puisaye, février 2022




Une semaine à la Métairie Bruyère,

pour un stage de gravure taille-douce avec Myriam dans ce centre d’arts graphiques, à Toucy dans la Puisaye. C’est un lieu unique, incroyable, incontournable quand on parle de gravure.

Un espace d’inspiration, d’expérimentation, de réalisation. Nous sommes 4 stagiaires pour apprendre les techniques de base de la gravure de taille douce. Il s’agit d’une grande ferme typique de la Puisaye, un ensemble d’ateliers, de la typographie, passant par la taille-douce, la lithographie, la digigraphie. Beaucoup d’artistes viennent ici pour graver et expérimenter, des impressions, des livres d’art…et il y a cette fameuse presse Miro où ses gravures ont été imprimé. Habiter ces lieux pour la semaine, Magique !


Les ateliers occupent la place centrale, tout est à contempler. On mesure alors ce que ce lieu a d’exceptionnel.

Imaginer, dessiner, découper des formes divers et hasardeuses, graver, essayer la collagraphie.

Dégraisser, poser un premier vernis, avec une pointe sèche on dessine, on creuse, on laisse des traces…bain d’acide, rinçage, essence, dégraissage… technique du crevé et aquatinte… impression test, ici on teste beaucoup.

L’imagination, l’emotion se transforme, se précise en une idée plus claire sur le vélin.




Transmission.

Transfert

Empreinte.

Est-ce que les mots laissent une empreinte dans un lieu ?

Est-ce qu’un lieu s’en empreigne ?

Step by step, encore des steps, so many steps. Cela fait partie du processus.

Patience, silence, concentration… la technique de la gravure et longue, minutieux, beaucoup d’étapes avant d’arriver à un résultat plus ou moins imaginé au depart !


La préparation des plaques de cuivres: dégraissage, poses de vernis, plonger dans bac d’acide, rincer, sécher… et on recommence. Des étapes imposées et leurs utilités, si on se trompe, fatal, on recommence à zero !



Imaginer, créer à l’envers, colorier l’impression avec des différents teintes de gris et des différentes matières et traces, à la place de la couleur, difficile.


Encrage, essuyage, essuyage encore et encore, re-blanc de Meudon…on fini par imprimer, faire tourner la grande presse, lourde, ancienne.



La premiere impression, surprise, c’est magique, on veut rester, la Puisaye me plait, la Métairie Bruyère, superbe !

S’accorder au rythme. Chaque geste se lie à un autre.


« Premiere Impression »

gravé à la Metairie Bruyere en février 2022

Merci Myriam et toute l’équipe RLD et Joanna, Marjorie et Sebastien en co-création et pour cette belle découverte !


Le centre accueille aussi des expositions, les stages pour enfants, et les visites guidées du lieu sont organisées en été